Recherche de Plomb dans les peintures

- CREP -

Que vous soyez vendeur ou bailleur d’un logement d’habitation construit avant 1949, vous devez produire un CREP (constat de risque d’exposition au Plomb). Très utilisé jusqu’à l’entre 2 guerres, le plomb, sous diverses formes, va améliorer considérablement les performances d’une peinture et notamment ses capacités hyper recouvrantes.

Un des dérivés du plomb les plus connus est certainement la Céruse.
Cette dernière à la particularité d’être extrêmement appétante par son gout très sucré. Elle sera donc facilement ingérée par des enfants en bas âge qui l’auront découvert. Les conséquences de cette consommation de Céruse seront aggravées par la capacité du plomb à se confondre avec le calcium pour l’organisme.

On peut alors facilement comprendre les dégâts que cela peut occasionner chez le jeune enfant dont le besoin en calcium est le plus important de toute sa vie. Le plomb va alors se fixer sur les os et autres organes vitaux. Cette intoxication va provoquer des lésions irréversibles (retard de croissance, troubles du système nerveux…).
En France, ce sont environ 500 cas de saturnisme infantile qui sont déclarés chaque année.

Contrairement à une idée très largement répandue, un CREP ne consiste pas en un inventaire des canalisations en plomb d’un bâti. On recherche le plomb reconnu comme acido-soluble (qui va se dissoudre dans l’estomac). Cet élément va essentiellement se retrouver dans les peintures.

Lors de ce repérage, nous utilisons un appareil à fluorescence X qui va exciter certains rays du plomb nous permettant ainsi de déterminer sa concentration au cm². Le législateur a défini 1mg/cm² comme seuil à partir duquel une surface est à surveiller. Après avoir identifié une zone contenant du plomb au-dessus du seuil, l’opérateur de repérage va qualifier l’état de conservation de ce revêtement. Au-delà d’un certain pourcentage de zones supérieures à 1mg/cm² et également considérées comme dégradées, un risque de saturnisme infantile avéré doit être diagnostiqué et plusieurs actions correctives (notamment des travaux) sont à mettre en œuvre.
Une circulaire de 2007 a augmenté les prérogatives de l’opérateur de repérage lors de la réalisation d’un CREP. Il est obligatoire maintenant de relever, en plus des risques de saturnisme, les facteurs de dégradation du bâti tels que les infiltarations, les moisissures, les risques d’effondrement de plancher …..
Notre secteur d'intervention comprend les départements de Savoie et Haute-Savoie :

Annecy

74000

Chambéry

73000

Aix les bains

73100

Rumilly

74150

Albertville

73200

Annemasse

74100
Et leurs environs, bien entendu